Les remèdes naturels contre l'hypertrophie de la prostate

Les remèdes naturels contre l'hypertrophie de la prostate

À l'âge adulte, surtout après 70 ans, il est fréquent de développer une hypertrophie de la prostate, aussi connue sous le nom d'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP).  Différente du cancer de la prostate, il s’agit d’une affection non cancéreuse caractérisée par une augmentation du volume de la glande prostatique. Selon les théories les plus établies, celle-ci serait due au vieillissement et aux changements hormonaux qui en découlent. Dans cet article, nous donnerons des conseils à la fois alimentaires et liés au mode vie afin de prendre soin de votre prostate.

L'hypertrophie prostatique est une affection très courante à partir de 50 ans 

La prostate est une petite glande présente uniquement chez les hommes, située sous la vessie, qui produit une partie du liquide séminal (le sperme). Une augmentation anormale de sa taille peut survenir avec l'âge et est causée par plusieurs facteurs, principalement l'effet d’un déséquilibre hormonal. 

Également appelée hyperplasie bénigne de la prostate (HBP), hypertrophie prostatique peut provoquer des symptômes désagréables tels que le besoin d'uriner fréquemment, même la nuit, et une faible "puissance" du jet. Si elle n'est pas traitée à temps, elle peut s'aggraver au point de bloquer complètement l'évacuation de l'urine (miction). Ce problème de prostate peut entraîner des problèmes des voies urinaires et des complications rénales.

Quels sont les symptômes d’une hypertrophie de la prostate ?

Au moins la moitié des personnes atteintes d'une hypertrophie de la prostate ne présentent aucun symptôme et ne doivent généralement pas suivre de traitement. Dans les autres cas, la plupart des symptômes légers, tels que des besoins fréquents ou urgents d'uriner, peuvent être traités sans médicaments ni chirurgie.  

Une hypertrophie de la prostate est souvent asymptomatique dans sa forme légère. Les signes les plus fréquemment étant les suivants :  

  • Difficulté à uriner (dysurie) 
  • Besoin d'uriner
  • Brûlure pendant la miction 
  • Émission de petites quantités d'urine (pollakiurie) 
  • Sensation de vidange incomplète de la vessie
  • Hématurie, c'est-à-dire présence de sang dans les urines (rare) 
  • Hypertrophie de la prostate : des symptômes plus graves

Cependant, dans certains cas, une hypertrophie de la prostate peut également entraîner des complications plus graves, pour lesquelles il est essentiel de demander l'avis de votre médecin ou d'un urologue spécialisé. Ces symptômes étant généralement : 

  • Présence de sang dans les urines (hématurie)
  • Miction douloureuse
  • Fièvre
  • Douleur dans la région pelvienne 

Les solutions douces et naturelles contre l'hypertrophie de la prostate 

Il convient de souligner qu'en présence d'une hypertrophie de la prostate, les médecins recommandent vivement l'adoption d'un mode de vie sain afin d'améliorer les effets de la thérapie et d'éviter une aggravation d’éventuelles complications en cas d'adénome avancé de la prostate. Voyons dans la suite de cet article comment prendre soin de sa prostate naturellement. 

Régime riche en fruit et en légumes 

Sans surprise, les meilleurs aliments à consommer sont les fruits et les légumes et plus globalement les régimes à base de plantes, car ces derniers sont anti-inflammatoires et riches en antioxydants. Lisez cet article pour connaître les aliments bons pour la prostate.  

En parallèle, il est important de limiter fortement la consommation d’aliment favorisant l’inflammation. C’est pourquoi il est conseillé de limiter les aliments d'origine animale - tels que la viande rouge, les saucisses et les aliments riches en graisses trans.

En outre, les légumes, notamment les légumes à feuilles vertes, et les fruits comme la canneberge sont riches en antioxydants et réduisent le stress oxydatif des cellules, et sont à privilégier.  

De même, le soja serait intéressant pour lutter contre l'inflammation de la prostate. En effet, en tant que phytoestrogène, il agit comme un frein sur la production de testostérone, qui alimente la croissance de la prostate.

Parmi les autres aliments à consommer, citons les bananes vertes, qui sont riches en fibres, et les féculents tels que les lentilles, les haricots verts et les haricots rouges, qui nourrissent les bonnes bactéries du microbiote intestinal, qui aident à combattre l'inflammation

Enfin, parmi les huiles, on peut citer l’huile de pépins de courge dont plusieurs études ont démontré les bienfaits pour soigner les troubles de la prostate et les troubles urinaires qui en découlent. Noter enfin qu’il existe des compléments alimentaires naturels pour la prostate.  

La pratique d’une activité sportive 

La pratique hebdomadaire d’une activité physique permet de combattre les inflammations, y compris l'hypertrophie de la prostate ; et si vous n’êtes pas un sportif aguerri, sachez que les séances n’ont pas besoin d'être intensives. Il est ainsi recommandé de pratiquer au moins 150 minutes d'activité aérobique d'intensité modérée chaque semaine (soit environ 30 minutes par jour, cinq jours par semaine). 

Et si vous ne savez pas vers quel sport vous tourner, vous pouvez pratiquer la marche à pied, le vélo ou encore la natation qui ont l’avantage de ne pas être traumatisants pour l’organisme et les articulations. 

Être à l’écoute de son organisme 

L'une des choses les plus simples à faire pour éviter les symptômes d’inconfort urinaire causés par une hypertrophie de la prostate est de changer certaines de vos habitudes en allant aux toilettes. En effet, il s'agit, avant tout, d'uriner dès que vous en ressentez le besoin et de vider complètement votre vessie à chaque miction. Voici quelques bonnes pratiques à observer : 

  • Détendez-vous avant d'uriner. Respirez profondément et restez calme même si vous urinez provoque de l’inconfort
  • Asseyez-vous sur les toilettes au lieu de rester debout 
  • Si vous n’avez pas ou plus envie d'uriner, un conseil simple est d’ouvrir un robinet et regarder l'eau couler. Ce simple geste peut redonner l’envie d’uriner
  • Prendre votre temps, en lisant lors de la miction 
  • Double vidange : uriner le plus possible, se détendre quelques instants, puis uriner à nouveau.


Références : 

  • Liu, Zhao-min PhD; Wong, Carmen Ka Man MBBCh; Chan, Dicken MSc; Tse, Lap Ah PhD; Yip, Benjamin PhD; Wong, Samuel Yeung-shan MD - Fruit and Vegetable Intake in Relation to Lower Urinary Tract Symptoms and Erectile Dysfunction Among Southern Chinese Elderly Men
  • A 4-Year Prospective Study of Mr OS Hong Kong - Medicine - January 2016 - Volume 95 - Issue 4 - p e2557
  • R. MacDonald,A. Ishani,I. Rutks,T.J. Wilt - A systematic review of Cernilton for the treatment of benign prostatic hyperplasia - BJU International - 2001 - Volume 85, Issue 7 p. 836-841 
  • Jennifer K. Nelson, R.D., L.D. - Enlarged prostate: Does diet play a role ? - Mayo Clinic - 2020 
  • Kavitha Penugonda and Brian L. Lindshield - Fatty Acid and Phytosterol Content of Commercial Saw Palmetto Supplements - Nutrients  - 2013 ; 5(9), 3617-3633
  • Sid Kirchheimer - Herbal Remedies Can Aid Prostate Health - February 05, 2003
  • Kumar Shital - Do Supplements Help with BPH ? -  November 19, 2020

Produits associés :